Stress
Partager :

Symptômes peu connus liés au stress

Les symptômes liés au stress

Omniprésent au quotidien dans la vie moderne, le stress est bien plus qu’un simple sentiment car notre organisme y répond par différentes réactions physiologiques bien connues, comme les problèmes de sommeil ou une tension nerveuse trop élevée. Mais un niveau de stress trop important peut également provoquer parfois des symptômes physiques et émotionnels moins fréquents auxquels il faut rester attentifs.

 

Comment notre corps répond-il au stress

 

Comme tous les animaux, l’être humain est programmé pour réagir au mieux face à une menace externe majeure. On parle de réponse en mode « fight or flight» (« combat ou fuite ») mis en évidence par le physiologiste américain Walter Bradford Cannon, lorsqu’un animal doit choisir entre se battre ou s’enfuir face à une menace. Pour ce faire, l’organisme dirige les nutriments et l’énergie nerveuse nécessaires vers des endroits clés du corps comme les muscules et le cœur, au d’autres organes qui n’offrent aucun avantage pour la survie (sur le moment), notamment la digestion et le fonctionnement de la vessie.

Si de nos jours nous n’avons plus à nous soucier au quotidien de fuir un quelconque prédateur, nos inquiétudes sont désormais multiples et parfois et le corps est incapable de faire la différence entre une menace perçue (payer le loyer en fin de mois) et une menace réelle (un requin sur le point de vous mordre). Voici quelques signes et symptômes de stress les moins courants que vous devriez savoir identifier, surveiller et apprendre à surmonter grâce à des solutions naturelles.

 

1. Problèmes de digestion

Lorsque nous sommes stressés, le corps dépriorise le process de digestion. Si la nourriture n’est pas correctement digérée, le corps ne peut pas en extraire tous les nutriments.

Des essais scientifiques ont noté les avantages de la mélatonine dans la protection contre les lésions intestinales induites par le stress et comment les probiotiques peuvent également aider à atténuer la façon dont le corps réagit au stress. Les probiotiques ne sont bons que si le milieu s’y prête, c’est pourquoi associer la prise de probiotiques avec Molkosan, une préparation riche en d’acide lactique – un prébiotique – peut les aider à prospérer. Votre professionnel de la santé pourra également vous recommander de manger lentement et avec modération pour réduire les symptômes d’indigestion.

 

2. Douleurs articulaires ou musculaires

Pour ceux qui souffrent de maladies auto-immunes ayant un impact sur les articulations, comme la polyarthrite rhumatoïde, le stress peut faire des ravages dans l’organisme.

Une étude publiée dans l’American Psychological Association en 2018 a révélé que « les troubles liés au stress étaient significativement associés à un risque de maladie auto-immune ultérieure ». Lorsque l’organisme se sent menacé, il peut favoriser l’inflammation et une poussée ou attaque auto-immune ultérieure. Des extraits de plantes fraiches comme l’harpagophytum ou la prêle peuvent vous aider à vous protéger contre les douleurs articulaires.

 

3. Une immunité affaiblie

Une méta-analyse réalisée en 2004 a examiné plus de 300 études scientifiques différentes a démontré que toute forme de stress chronique pouvait avoir des impacts néfastes sur tous les aspects de l’immunité, le sommeil, l’alimentation et la santé mentale,…

Un essai clinique a démontré que les extraits de plante échinacea soutiennent le système immunitaire des personnes dont l’immunité est affaiblie, notamment les fumeurs, les mauvais dormeurs et les personnes particulièrement sensibles aux virus saisonniers.

 

4. Déséquilibre émotionnel

Lors de périodes stressantes de votre vie, avez-vous déjà été submergé par de nombreuses émotions – rage, frustration, solitude ? ou avez -vous eu l’impression d’avoir un poids sur la poitrine ?

Certaines herbes peuvent aider à soutenir le corps si vous vous sentez dépassé face à ce qu’on appelle « l’inondation émotionnelle », notamment la Passiflora incarnata, également connue sous le nom de passiflore. Cette herbe pourrait influencer une substance chimique calmante pour le cerveau, connue sous le nom de GABA, pour aider à réduire les impacts de la réponse au stress sur l’organisme.

 

5. Problèmes de peau

Il y a le lien entre le stress et l’exacerbation des affections cutanées, notamment l’eczéma, la rosacée et le psoriasis, pour n’en citer que quelques-unes. Bien que le lien exact ne soit pas encore clair, il semble qu’un ensemble spécifique de cellules de la peau (mastocytes) soit stimulé par le stress pour libérer des composés favorisant l’inflammation dans le tissu local.

 

6. Les problèmes de mâchoire et de dents

Selon une recherche de l’Institut national de la santé américain, la crispation excessive des mâchoires est associée au stress : il peut en résulter des grincements de dents (bruxisme), d’autres troubles buccaux, notamment les claquements de la mâchoire, la bouche sèche et la difficulté à mastiquer les aliments. Il peut être utile de se rendre chez votre dentiste pour faire évaluer vos dents et discuter du port d’un protège-dents pour protéger votre émail délicat.

Sources :
https://www.apa.org/topics/stress/body
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29922828/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2934876/


Écrit par Coralie Lerch


Stress
Partager :