Immunité
Partager :

L’activité physique permet-elle de renforcer son système immunitaire ?

le sport pour renforcer les défenses immunitaires

Si l’exercice physique est l’un des meilleurs moyens afin de maintenir en forme son cœur ainsi que son système circulatoire, il permet aussi d’augmenter la résistance au stress et surtout de rendre vos défenses immunitaires plus résistantes.

 

Quel type d’activité sportive pratiquer ?

Une simple session d’activité physique d’intensité modérée pendant une durée de 30 à 40 minutes par jour de manière régulière permet de contribuer à renforcer naturellement vos défenses immunitaires.

Les sports d’endurance comme le vélo, la randonnée, le footing ou la natation sont activités idéales afin de contribuer au bon fonctionnement de votre système immunitaire.

Vous pouvez aussi simplement pratiquer la marche à allure soutenue, en prenant soin d’être bien chaussé pour ménager vos articulations.

 

Faire du sport en plein air ou en intérieur ?

Pratiquer une activité physique en extérieur permet de pallier une éventuelle carence en vitamine D. A l’origine de l’absorption du calcium et du développement osseux, la vitamine D joue un rôle prépondérant dans la protection des défenses immunitaires. Sous l’effet des rayons UVB du soleil, une molécule de la peau dérivée du cholestérol est transformée en prévitamine D3. Or, les rayons UV traversent la peau pour les parties non recouvertes par des vêtements même lorsque le soleil ne brille pas et génèrent ainsi de la vitamine D.

Une autre raison pour pratiquer du sport même lorsque le beau temps n’est pas au rendez-vous : les températures fraiches participent à la stimulation de la circulation sanguine et à l’humidification nécessaire des muqueuses des voies respiratoires.

Faire du sport par une température jusqu’à -5 degrés sans danger. Lors d’un jogging ou d’une sortie à vélo dans la nature pendant les mois froids, respirez si possible par le nez pour protéger les muqueuses de la gorge contre le froid. En effet, l’air est réchauffé de 10 °C environ dans le nez avant d’entrer dans les bronches.

Dans le cas de figure où vous êtes dans l’incapacité de vous rendre en extérieur, rabattez-vous sur une activité d’intérieur comme par exemple le vélo d’appartement ou bien une séance à la salle de gym. En travaillant sur l’amélioration de votre force et de votre endurance musculaire vous obtiendrez également un apport bénéfique pour vos défenses immunitaires.

 

Pensez à bien vous hydrater

Veillez à absorber suffisamment de liquide, avant, pendant et après l’activité physique. C’est un lieu commun, mais ne vous fiez pas à votre sensation de soif. En effet, la sensation de soif diminue avec des températures plus fraiches. Lorsqu’on ne boit pas assez, les muqueuses se dessèchent, ce qui favorise l’apparition des infections.

L’idéal est de boire 250 à 500 ml d’eau plate 30 à 60 minutes avant la pratique du sport ou une infusion chaude lorsqu’il fait froid. Pour chaque heure de sport, il faut boire environ 400 ml d’eau en plus. Après le sport, une infusion ou du jus de pomme ou jus multifruit antioxydant mélangé à de l’eau gazeuse (un tiers de teneur en fruits) conviennent parfaitement.

 

Évitez le phénomène de la « fenêtre ouverte »

L’activité sportive fait accroître le nombre de globules blancs dans le sang. Cependant, après la fin de la séance de sport, la concentration en globules blancs est inférieure à la valeur de départ, aussi le risque d’attraper une infection est-il plus élevé pendant la période de deux heures après l’entrainement.

Ce phénomène est d’ailleurs renforcé lorsqu’on laisse le corps se refroidir et que l’on garde des vêtements humides. Après le sport, il faut donc vite se changer pour mettre des vêtements secs et étirer ses muscles une fois rentré à l’intérieur.

Pour finir, vous pourrez en parallèle de votre pratique sportive compléter le renforcement de votre système immunitaire par l’apport de complément alimentaire naturel A. Vogel.


Écrit par Coralie Lerch


Immunité
Partager :