Ménopause
Partager :

Comment être au top au travail à la ménopause ?

Comment concilier ménopause et travail ?

Les années entre 45 et 50 ans sont généralement une période mouvementée pour les femmes, y compris sur le plan professionnel. Certaines femmes reprennent le travail à plein temps après le départ des enfants. De nombreuses autres franchissent des étapes décisives dans leur carrière ou alors décident d’entamer une reconversion professionnelle. D’une façon générale, les femmes satisfaites de leur travail sont aussi celles qui gèrent le mieux les changements hormonaux dans leur corps au moment de la ménopause. Toutefois, quelques effets secondaires du “retour d’âge” ne sont pas toujours faciles à gérer dans le quotidien professionnel.

 

Affronter les bouffées de chaleur avec assurance

 

Les bouffées de chaleur et les sueurs qui les accompagnent sont souvent le problème le plus important auquel les femmes sont confrontées au travail. Plusieurs femmes attestent que ce n’est pas la « chaleur » elle-même le plus désagréable, mais la peur du regard des autres lorsque la sueur coule soudainement.

Est-on désormais considéré comme peu performant ? Comme quelqu’un de négligé ? Comme une personne âgée ? Peut-être le moyen le plus facile pour une femme d’y remédier, c’est d’assumer ses bouffées de chaleur en disant à ses collègues : « Oui je transpire, c’est normal et cela ne vaut même pas la peine d’en parler ».

Cette réponse présente l’avantage de ne plus s’embêter outre mesure avec cela –
Que l’on s’énerve ou que l’on ait honte, cela ne fait que renforcer la transpiration et les rougeurs !

 

Des vêtements selon le principe de la peau de l’oignon

Rendez votre vie plus facile en vous habillant correctement. Lors des années de ménopause, l’idéal est le look « oignon ». Un chemisier que l’on peut déboutonner davantage si nécessaire, une veste fine par-dessus et une autre veste plus épaisse à portée de main au cas où l’on frissonne après la bouffée de chaleur – on est ainsi préparée pour toutes les « températures ».

Il est recommandé de porter des vêtements en fibres naturelles ou synthétiques thermorégulatrices. Certaines femmes ne transpirent pas tant que ça. Cependant, elles peuvent présenter des taches rouges pendant les bouffées de chaleur, surtout sur le décolleté et le cou. Ces taches peuvent être facilement dissimulées à l’aide d’un foulard, de préférence en soie.

En cas de bouffées de chaleur particulièrement fortes, vous pourriez avoir à portée de main un deuxième t-shirt, ainsi qu’un soutien-gorge de rechange. De même, asperger les poignets et la nuque permet de se rafraîchir. Un déodorant procure de temps en temps une nouvelle sensation de fraîcheur. Certaines femmes disent se soulager des bouffées de chaleur si elles s’imaginent en train de marcher au pôle Nord. Si vous n’avez pas assez d’imagination, essayez de garder la température ambiante plutôt basse. En outre, il vaut mieux éviter les boissons qui provoquent la chaleur pendant le travail, comme le café ou le thé noir, ainsi que les plats épicés pendant la pause déjeuner. Et ne parlons même pas de l’alcool …

 

Rusez lors du maquillage

Les crises de transpiration ont souvent un autre effet secondaire : on transpire aussi sur le visage, ce qui peut ruiner le maquillage. Les femmes qui en souffrent beaucoup peuvent recourir à un primer avant d’appliquer le fond de teint. Ces produits sont généralement composés de poudres minérales qui lissent et dissimulent les pores dilatés ou les ridules. Ils permettent également d’atténuer les rougeurs. Les crayons à lèvres empêchent le rouge à lèvres de couler en cas de transpiration excessive.

Votre coiffure aussi peut souffrir des bouffées de chaleur. Peu de femmes se consolent en pensant que la dernière tendance donne aux mannequins l’air de sortir tout droit du sport. Parlez-en à votre coiffeur, il proposera sûrement une bonne solution. Les coiffures au gel, par exemple, ne sont pas aussi sensibles à l’humidité. De même, une coupe courte peut être plus pratique pendant la période plus intense de bouffées de chaleur.

 

Respirez profondément – et avancez !

 

Peu avant et tout au long de la ménopause, de nombreuses femmes sont plus facilement irritables. Les hormones, qui jouent souvent aux montagnes russes, en sont responsables. Cela entraîne également un mauvais sommeil – et si l’on n’est pas reposé, on n’est évidemment pas de bonne humeur. Tout cela est difficile pour la concentration et la performance au travail

Il est particulièrement important pour les femmes de faire des pauses régulières – une demi-heure par jour pour se déconnecter, mais aussi des vacances courtes le week-end, par exemple dans un hôtel SPA, qui font vraiment du bien. Les plantes médicinales comme la valériane et le houblon sont idéales pour vous aider à trouver un sommeil plus profond.

L’exercice physique est également très important. Il permet d’évacuer la tension et le sport d’endurance est également un bon moyen d’atténuer les coups de chaleur. Pour être plus résistant et plus équilibré pendant la journée, il faut également faire attention à son alimentation. Les vitamines B, le magnésium et le potassium, en particulier, renforcent les nerfs et rendent plus résistants au stress. On les trouve dans les produits à base de céréales complètes, les légumes et les noix. Il est également conseillé de toujours manger dans le calme et de renoncer aux en-cas rapides, souvent riches en calories, au profit d’une alimentation riche en substances vitales, afin de se sentir mieux.


Écrit par Lisa WOLFF


Ménopause
Partager :