Immunité

Partager :

L’échinacée réduit l’utilisation des antibiotiques chez les enfants en prévenant les infections des voies respiratoires

L’échinacée réduit l’utilisation des antibiotiques chez les enfants en prévenant les infections des voies respiratoires

L’echinacee réduit l’utilisation des antibiotiques chez les enfants par la prévention des infections des voies respiratoires : un essai clinique contrôlé, randomisé et en double aveugle

 

Résumé

Contexte : Chez les enfants, jusqu’à 30 % des infections virales des voies respiratoires (IVR) se transforment en complications bactériennes associées à une pneumonie, une sinusite ou une otite moyenne, ce qui entraîne un recours très important aux antibiotiques.

Cette étude a examiné l’efficacité de l’échinacée pour la prévention des infections virales des voies respiratoires, pour la prévention des complications bactériennes secondaires et pour la réduction des prescriptions d’antibiotiques chez les enfants.

Méthode

Des comprimés d’Echinaforce® Orange [400 mg d’extrait alcoolique d’Echinacea purpurea fraîchement récoltée] ou de la vitamine C [50 mg] dans le groupe contrôle ont été administrés trois fois par jour à titre préventif à des enfants âgés de 4 à 12 ans. Deux × 2 mois de prévention séparés par une pause d’une semaine dans le traitement. Les parents ont évalué les symptômes respiratoires des enfants par le biais d’un journal électronique et ont effectué des prélèvements nasopharyngés (ils ont collecté les sécrétions nasopharyngées pour le dépistage des pathogènes respiratoires (Allplex RT-PCR).

Résultats

Dans l’ensemble, 429 jours de refroidissement sont survenus chez les 103 enfants ayant reçu de l’échinacée, contre 602 jours chez les 98 enfants ayant reçu de la vitamine C. L’échinacée a permis de prévenir 32,5 % des épisodes d’IVR.

Six enfants (5,8 %) ayant reçu de l’échinacée et 15 enfants (15 %) ayant reçu de la vitamine C ont eu besoin de traitements antibiotiques (réduction de 76 %,).

Un total de 45 et 216 jours d’antibiothérapie ont été rapportés dans les deux groupes, respectivement (réduction de 80 %). Respectivement 11 cas de complications liées aux IVR (p. ex. otite moyenne, sinusite ou pneumonie) sont survenus avec l’échinacée et 30 cas avec la vitamine C. L’échinacée a significativement prévenu la grippe (3 contre 20 détections) et les infections à virus enveloppés (29 contre 47 détections).

Conclusion

Nos résultats soutiennent l’utilisation de l’échinacée pour la prévention des IVR et la réduction de l’utilisation des antibiotiques associés chez les enfants.

 

Source:

European Journal of Medical Research – Published: 08 April 2021 https://eurjmedres.biomedcentral.com/articles/10.1186/s40001-021-00499-6

Mercedes Ogal1, Sebastian L. Johnston2, Peter Klein3 and Roland Schoop4*


Écrit par Aline Verner


Immunité

Partager :