Prostate

Partager :

Comment vivre avec une hypertrophie prostatique?

La prostate. Nous connaissons tous ce mot. L’hypertrophie prostatique, également appelée adénome prostatique, touche une majorité d’hommes à partir de la cinquantaine. Et pourtant, on connait souvent mal les implications dans la vie quotidienne de ce trouble.

Quel est le rôle de la prostate ?

La prostate est une glande du système reproducteur de la taille d’une noix, située devant la vessie. Cette glande fabrique le liquide séminal et permet l’éjaculation, ainsi que la progression des spermatozoïdes. Elle tient un rôle essentiel dans la reproduction.

Vers la cinquantaine, probablement suite à des changements hormonaux, la prostate augmente de volume et provoque un rétrécissement de l’urètre. C’est l’hypertrophie prostatique.

Les symptômes de l’hypertrophie prostatique

Les troubles de la prostate sont liés à la difficulté d’uriner :

  • Besoin pressant d’uriner
  • Besoin d’uriner plus souvent
  • Flux urinaire affaibli
  • Gouttes retardataires

Comment mieux vivre avec une hypertrophie prostatique ?

Si elle est bénigne, l’hypertrophie prostatique n’en est pas moins gênante dans la vie quotidienne. Les dépistages sont dès lors recommandés à partir de 50 ans.

Certains hommes âgés n’osent plus faire de sorties de peur d’avoir un « accident » ou de voir leur pantalon mouillé après leur passage aux toilettes. Ce trouble peut donc lourdement handicaper la vie sociale.

Il est donc primordial de trouver des adaptations et de prendre des mesures de prévention pour mieux vivre avec une hypertrophie prostatique.

Certaines stratégies peuvent être adoptées, comme prévoir un passage aux toilettes avant le coucher ou tout trajet.

Pour les hommes âgés moins mobiles, l’installation d’une chaise percée dans la chambre, une optimisation de l’éclairage dans la maison, un désencombrement du passage vers les toilettes, le placement d’une barre d’appui dans les toilettes permettent de mieux vivre avec le trouble.

Prendre soin de sa prostate grâce au sport

L’activité physique aide à prévenir directement l’hypertrophie prostatique et le cancer de la prostate.

30 minutes de sport ou d’activité physique sont recommandées chaque jour, ainsi que des exercices de musculation trois fois par semaine.

Certains exercices spécifiques sont particulièrement recommandés :

  • l’exercice de Kegel : pour faire cet exercice, il faut serrer les muscles de la vessie et maintenir la contraction quelques secondes, puis relâcher. 3 séries de 10 exercices tous les jours permettent de mieux contrôler la vessie.

Écrit par Marie Hueber

Tags :  adénome prostatique adenome prostatique traitement hypertrophie prostatique bénigne hypertrophie prostatique modérée problèmes de prostate


Prostate

Partager :