Immunité

Partager :

Comment savoir quand mon système immunitaire est affaibli ?

Les défenses immunitaires de notre corps travaillent tous les jours à nous protéger des bactéries, champignons, parasites, virus et autres substances nocives. Sans nos défenses immunitaires, nous ne pouvons pas survivre. Il arrive parfois que notre système immunitaire soit soumis à dure épreuve et s’affaiblisse : découvrez ici les signes de suspicion d'un déficit immunitaire.

Le fonctionnement du système immunitaire – en bref 

Le système immunitaire est un réseau immense de cellules et organes présents dans le corps entier pour repousser les agents pathogènes. La fonction du système immunitaire est de protéger notre corps des maladies de toutes sortes et de le défendre contre des intrus nocifs. On le compare souvent à une troupe de combat, mais il ressemble plutôt à une entreprise parfaitement organisée : chacun des collaborateurs connaît sa mission et sait très bien ce qu’il faut faire. Tout le monde coopère au sein d’une équipe soudée et bien rodée – et dans la grande majorité des cas, le problème qui survient sera résolu en très peu de temps.

Le système immunitaire se divise en deux groupes : les systèmes immunitaires inné et acquis, qui travaillent avec des mécanismes de défense cellulaires et humoraux. Pour les cellules, il s’agit des phagocytes (macrophages) qui éliminent des agresseurs. La défense humorale désigne les fluides corporels (sang, la lymphe) et les substances qu’ils contiennent.

Quels sont les signes d’un système immunitaire affaibli ?

1. Vous êtes très souvent enrhumé

Deux, trois rhumes par année, qui disparaissent au bout d’environ dix jours – c’est normal pour un adulte. Mais si vous êtes en train de renifler, de toussoter et que vous avez le nez encombré en permanence, si les infections se succèdent et qu’un rhume ne s’arrange pas au bout de deux semaines : dans ce cas, il y a quelque chose d’anormal. Votre système immunitaire n’arrive plus à suivre.

2. Vous souffrez d’autres infections plusieurs fois dans l’année

Également un signal d’avertissement : non seulement, vous êtes souvent enrhumé, mais il y a aussi d’autres soucis qui vous embêtent : sinusites et/ou otites, gingivites, mycoses, pneumonie, plus de deux maladies nécessitant un traitement par antibiotiques.

3. Vous avez souvent des troubles digestifs

Une grande partie des défenses de notre corps se situe dans l’appareil digestif. Les «bonnes» bactéries, qui vivent dans les intestins, vous protègent des infections et inflammations. Si vous souffrez souvent de ballonnements, de diarrhée ou de constipation, cela peut indiquer que le système immunitaire est affecté.

4. Les blessures guérissent mal

La cicatrisation des plaies dépend aussi du système immunitaire. En présence d’une éraflure, d’une coupure ou d’une brûlure, votre corps se met en position de défense. La peau blessée, qui pourrait permettre aux agents pathogènes de pénétrer dans le corps, doit être remplacée au plus vite par une nouvelle couche de peau. L’aide vient alors des cellules immunitaires. Donc, si des plaies cicatrisent mal, c’est un signe qui indique que les défenses immunitaires ne sont pas très en forme.

5. Votre niveau de stress est élevé

Un stress subi durant une longue période affaiblit le système immunitaire; le nombre de globules blancs, qui combattent les infections, diminue. Ce n’est pas par hasard que l’on tombe souvent malade après une période difficile au travail ou après des crises sur le plan émotionnel.

6. Vous vous sentez toujours fatigué et abattu

Fatigué, même si vous dormez assez normalement? Sans énergie et épuisé? Ceci pourrait aussi être un signe indiquant que vos défenses immunitaires sont affaiblies.

Mais souvent, il n’est pas vraiment facile de détecter le véritable déclencheur d’une faiblesse immunitaire. D’autres maladies peuvent en être la cause, des maladies auto-immunes comme le diabète de type 1, des troubles fonctionnels de la thyroïde ou la maladie cœliaque (intolérance au gluten) ou le simple fait d’avancer en âge. Tout comme il y a des éléments dans son propre comportement qui affaiblissent le système immunitaire. Dans tous les cas, vous devriez discuter de la suspicion d’un déficit immunitaire avec votre médecin traitant.

FAQ sur le système immunitaire 

  • Le système immunitaire faiblit-il en prenant de l’âge?

Oui, les défenses immunitaires contre les infections diminuent au fil des ans. La fabrication des lymphocytes B baisse fortement avec l’âge. Le système immunitaire n’est donc plus en mesure de fabriquer de nouveaux anticorps contre chaque infection. Les personnes d’un certain âge possèdent toutefois un stock de lymphocytes B à longue durée de vie, qui ont déjà été en contact avec des agents pathogènes. Ce stock servira à combattre les nouvelles infections; mais la défense n’est pas spécifique à un agent pathogène en particulier.

  • Le système immunitaire est-il plus faible durant la grossesse?

Oui, c’est souvent le cas. Le corps d’une femme enceinte doit surmonter toute une série de changements en très peu de temps, en plus d’avoir besoin d’énergie supplémentaire pour le développement de l’embryon. Cela représente aussi un défi pour le système immunitaire. Les femmes enceintes devraient donc renforcer leurs défenses immunitaires à l’aide d’une alimentation saine et équilibrée, d’une activité sportive peu intense et en réduisant le stress.

  • Est-ce que le fait de boire de l’eau renforce le système immunitaire?

Oui. L’eau est LE solvant du corps. Elle intervient dans d’innombrables processus chimiques du corps, qui en a besoin pour transporter des nutriments et l’oxygène, pour évacuer des toxines. Un déficit de liquide a pour conséquence que ces tâches ne sont pas réalisées de manière optimale et rend le corps plus vulnérable. Quand on ne boit pas assez, les muqueuses sont trop sèches aussi, ce qui permet aux agents pathogènes d’y pénétrer plus facilement.

  • Comment renforcer mon système immunitaire après une infection?

Après une infection, il est préférable d’offrir une pause aux défenses immunitaires et de les remettre d’aplomb avec beaucoup d’exercice physique, une alimentation saine et d’autres mesures.

  • À quel moment de la journée le système immunitaire est-il le plus fort ou le plus faible?

Nous ne le savons pas encore. Mais les dernières recherches donnent des indices laissant penser que le fonctionnement du système immunitaire est piloté par notre horloge interne. Ainsi, un médecin américain suppose que les défenses immunitaires du corps sont les plus vulnérables à 11 heures du matin.

Nos conseils SOS en cas de refroidissement

Face à plus de 300 virus du refroidissement connus, il n’est pas rare que l’un de ces virus passe les barrières du système immunitaire. Le plus souvent, le corps d’une personne en bonne santé surmonte une infection grippale banale au bout d’une semaine. Découvrez nos 10 conseils pour vous aider à surmonter votre rhume au plus vite. :

1: Rester à la maison

Beaucoup de gens vont au travail même avec un rhume. Mais ce n’est pas une bonne idée. En dehors du fait qu’un refroidissement passe plus vite quand on s’offre quelques jours de traitement, on distribue aussi généreusement les virus à ses collègues en toussant et éternuant. Ne forcez pas non plus pour vous rendre à une fête d’anniversaire ou à la salle de gym. Au lieu de cela, il vaut mieux rester à la maison jusqu’à ce que vous vous sentiez de nouveau en forme.

2: Bien se réchauffer

Si vous n’avez pas de fièvre, un bain chaud vous fera du bien. Il augmente la température corporelle, stimulant ainsi le système immunitaire. L’eau chaude atténue les douleurs musculaires. Ajouter des huiles essentielles d’aiguilles de sapin ou bien de pin ou de thym dans l’eau du bain atténue les symptômes et dégage le nez.

3: Boire des tisanes et de l’eau

Il est toujours nécessaire de veiller à une hydratation suffisante et c’est particulièrement important en cas de rhume. Buvez deux litres d’eau (plate) ou de tisanes par jour. Les tisanes peuvent aussi atténuer les symptômes: une infusion de tilleul vous réchauffe et aide contre les douleurs musculaires et la sensation de malaise général, une infusion de thym est le remède de choix en cas de toux, on traite les maux de gorge avec une infusion de sauge et la tisane de gingembre stimule le système immunitaire.

4: Un bon bouillon de poule

Un bouillon de poule fait maison est le parfait remède de grand-mère contre les refroidissements. Comme nous le savons, une alimentation équilibrée aide les défenses immunitaires du corps. Un bouillon chaud a un effet calmant, apporte du liquide et s’avale facilement en cas de mal de gorge. Ses vapeurs ouvrent les voies respiratoires et facilitent la respiration. Les légumes comme les carottes, les poireaux et le céleri contiennent des vitamines, minéraux et antioxydants. La viande de poulet est une source de vitamines du groupe B qui renforcent le système immunitaire, tout en étant riche en protéines, ce qui aide également les défenses immunitaires. Les pâtes dans la soupe représentent une bonne source d’énergie. Mais il faut que ce soit un «vrai» bouillon fait maison, la version en sachet ou un bouillon-cube ne fera pas l’affaire.

5: Dormir pour guérir

Se ménager un peu, beaucoup de repos et de sommeil sont d’excellents remèdes contre un rhume, notamment en cas de symptômes forts et de fièvre. En journée, on a bien le droit de faire une petite sieste sur le canapé et le soir, on devrait se coucher tôt. Avec un peu de chance, on sera déjà bien plus en forme le lendemain matin.

6: De l’air frais et un petit peu d’activité physique

L’air sec dans les pièces chauffées aggrave les symptômes du rhume. La devise est donc: aérer régulièrement et veiller à maintenir une humidité suffisante de l’air (environ 50 % d’humidité).

Ceux qui sont déjà à peu près remis sur pied ont le droit de faire le plein d’air frais lors d’une promenade tranquille et de stimuler leur circulation sanguine. Il va de soi que vous devez vous habiller chaudement.

Cependant, le sport et les efforts plus importants sont encore à proscrire car ils sollicitent le système cardio-vasculaire.

Sources:

Deutsches Ärzteblatt

Harvard Health

Penn Medicine

Pharmazeutische Zeitung


Écrit par Aline Verner


Immunité

Partager :