Bien-être
Partager :

Comment soulager la sécheresse buccale ?

Soulager la sécheresse buccale

La salive joue un rôle essentiel dans notre capacité à parler, l’ingestion de nos aliments et le process de digestion. Certaines personnes peuvent parfois souffrir de sécheresse buccale et de ses désagréables effets : la voix s’éteint, on tousse, la mastication et la déglutition sont difficiles. Les aliments n’ont plus de goût, la qualité de vie est compromise. Quelles sont donc les causes de cette sensation de « bouche sèche », appelé aussi xérostomie et les bons réflexes à adopter au quotidien.

 

A quoi sert la salive ?

 

La salive sert à apporter l’humidification suffisante et constante par la bouche. Elle nous permet de manger facilement, de nettoyer la bouche et les dents sont par un rinçage permanent et de protéger les tissus de la cavité buccale. La salive n’a pas d’odeur ni de goût et se compose à 99 % d’eau. Le 1% restant se compose de d’acides aminés pour diluer les aliments, minéraux, oligo-éléments, protéines, enzymes, substances tampons, substances à effet antibactérien, pour lutter contre les germes nuisibles, immunoglobulines et acides gras libres.
En outre, la salive est également importante pour la digestion.

 

Production de salive

 

Chaque jour nous produisons entre un demi-litre et un litre et demi de salive, généré en majorité par 3 types de glandes salivaires qui viennent en paire :

• Les glandes parotides, situées de part et d’autre entre l’oreille et la gorge : elles interviennent lors de la prise de nourriture, de la mastication et produisent une salive aqueuse.
• Les glandes salivaires de la mâchoire inférieure sécrètent des crachats plutôt épais et visqueux, qui aident à la mastication et à la déglutition des aliments solides en tant que lubrifiant.
• Les glandes salivaires sous la langue produisent la salive qui sert essentiellement à maintenir les muqueuses de la cavité buccale humide en permanence, assure une protection permanente des dents et permet de parler clairement.

En tout, entre 600 et 1000 petites glandes salivaires, réparties sur la muqueuse de toute la cavité bucco-pharyngée, participent à cette production de salive.
Le flux salivaire est clairement stimulé lors de la prise de nourriture et de la mastication. Mais la seule pensée d’un plat apprécié ou son odeur peut faire venir « l’eau à la bouche ». A noter que la salive est naturellement moins abondante la nuit.

Chez les personnes qui dorment la bouche ouverte ou qui ronflent, il est fréquent d’avoir une sensation de bouche sèche le matin – ce qui est normal si cela se calme peu de temps après le lever.

 

Les causes de la sécheresse buccale

 

Une des causes les plus fréquentes est la prise de médicaments. Il existe environ 400 médicaments sur ordonnance et de nombreux médicaments en vente libre ayant comme effet secondaire une inhibition de la production de salive.
Il s’agit par exemple d’analgésiques, d’antihypertenseurs, d’anxiolytiques, de tranquillisants/somnifères, d’antidépresseurs, d’antiasthmatiques, d’antihistaminiques et d’antiépileptiques.

Les médicaments de chimiothérapie et les radiations (au niveau de la tête/du cou) provoquent également souvent des complications au niveau de la production de salive. Des maladies telles que le syndrome de Sjögren (une maladie auto-immune qui s’attaque surtout aux glandes salivaires et lacrymales), le diabète, l’hépatite et le VIH sont également associées à un risque élevé de sécheresse buccale. N’hésitez pas à discuter des potentiels effets secondaires avec votre médecin traitant.

En outre, une sécheresse buccale prolongée entraîne un risque accru de caries et problèmes dentaires. Il est donc indispensable de procéder à une hygiène dentaire quotidienne rigoureuse et a des contrôles réguliers chez le dentiste. Les inflammations et les saignements de la gencive peuvent être soignés par l’application régulière de gouttes d’échinacée pour atténuer rapidement les symptômes.

 

Les aliments à éviter pour limiter la sécheresse de la bouche

 

Afin de ménager la muqueuse de votre bouche fragilisée par la sécheresse et de la protéger d’éventuelles blessures, il vaut mieux restreindre :

• les aliments secs, croustillants et friables (ex. chips, flocons secs, le pain grillé, les biscottes, le pain croustillant) car ils peuvent provoquer des lésions de la muqueuse buccale
• les boissons et aliments très chauds et collants (ex. riz collant ou tofu),
• les épices fortes et aliments très salés,
• le lait, qui peut favoriser la formation de mucus, préférez à la place les produits à base de lait végétal ou de soja.
• Réduisez également la consommation de tabac et d’alcool qui favorisent le dessèchement

 

Les bons réflexes en cas de sécheresse buccale

 

• Buvez de l’eau à température ambiante tout au long de la journée et de la nuit, et emmenez toujours une bouteille d’eau avec vous.
• Utilisez un humidificateur d’atmosphère dans votre chambre surtout la nuit
• Il existe sur le marché de nombreux produits qui stimulent la salivation : pastilles, sprays ou gels. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien.
• Les préparations ou sprays à base d’échinacée rouge et de sauge sont également recommandées
• Pour soigner le bout des lèvres sèches, appliquez quotidiennement une pâte à base de miel et d’un peu d’huile d’olive
• Dans les cas plus graves de sécheresse buccale, il existe des préparations de substitution de la salive.


Écrit par Coralie Lerch


Bien-être
Partager :